Tu seras une femme, ma fille…

Publié le 12 septembre 2011 par Jenny. Un Commentaire

§§§
Photo retirée le 20 mars 2012 à la demande des parents de la fillette de 10 ans qui était présente sur cette photo, via leur agence d’e-réputation (Effectivement, mon blog n’ayant pas la visibilité de Vogue, ça ne leur rapporte pas d’argent d’exposer cette photo ici…)
§§§ 

Cette semaine dans l’un de ses tweets, @Elle annonçait la dernière passion de Suri Cruise: le rouge à lèvres. Après les chaussures à talons, la gamine de 5 ans passe au maquillage.

En juin, @l’Express proposait un article sur un concept importé des Etats-Unis, titré « Les 6-15 ans peuvent désormais se faire masser et épiler à Paris. La tendance venue des Etats-Unis effraye certains psys. Et vous? »

Puisqu’ils me demandent mon avis :), je vais le donner: je suis assez perplexe devant tout ça. Avant, les enfants passaient doucement au stade d’ados. Aujourd’hui, à partir de 8 ans, les petites filles veulent passer pour des ados, et à 13 ans, elles veulent ressembler – pardon: elles RESSEMBLENT à des femmes: maquillage outrancier, talons de 8cm, micro jupe et décolleté, parfois tout ça en même temps.
Les regards, les réactions, les remarques que cela provoque, une femme peut les gérer et les assumer, mais une gamine de 13ans?
Exit la période de rêverie et de découverte qui existait entre l’enfance et l’adolescence, ces petites filles ont juste envie aujourd’hui de copier en tous points leurs modèles plus âgées, quitte à passer à côté de la découverte de la maturité.
Les sociologues américains (toujours eux!) on trouvé un mot pour désigner ces enfants qui grandissent trop vite: les KGOYS (Kids Getting Older Younger).

Bref, la tendance n’est pas prête de s’inverser puisque ces nouveaux instituts proposent d’accueillir les petites filles à partir de… 6 ans! Au programme, massages, soins du visage (bon, jusque là, pourquoi pas…), manucure, épilation… Epilation! WTF? On s’épile les aisselles et le maillot à 10 ans maintenant?
Oui, une fille peut être un peu complexée par des jambes un peu velues à 10 ans, mais dans ce cas, on lui explique que toute les petites filles sont dans le même cas, ou au pire on lui met des pantalons pendant quelques années (mode ironie ON), mais on ne l’emmène pas se faire épiler, non? Si?
Et la prochaine étape, ce sera quoi? On lui offre une nouvelle poitrine pour ses 15 ans?

Bref, en me relisant, je suis consciente que je vais passer pour une « vieille » (hum!) réac, mais si j’avais demandé à ma mère de m’emmener chez l’esthéticienne à 10 ans, elle m’aurait emmenée… chez le psy!

(Photo: Vogue US – Thylane Blondeau 10 ans!)

Partagez cet article

Un commentaire pour “Tu seras une femme, ma fille…”

  1. Posté par 100pour100soie le

    je suis de ton avis, tout ça me choque. Je comprends que certaines filles aient envie d'être des princesses. Le problème, c'est qu'on ne leur propose plus que des vêtements de femmes dans les magasins, strings et j'en passe, ce qui n'arrange rien.
    Moi ça me gêne énormément.